Grenoble 1968


01.04

Billet Grenoble

« Cérémonie d’Ouverture » Série 3 – Tarif réduit 10 Francs

Mardi 6 février 1968 – 15 heures

N° 49389

Collection Privée Geoffrey Aguiard

.

.

.

.

.

.

.

Maquette Stade de la Cérémonie d'Ouverture de Grenoble 1968 1/1000ème Photo et réalisation Eric SERRA TOSIO

Maquette Stade de la Cérémonie d’Ouverture de Grenoble 1968 1/1000ème
Photo et réalisation Eric SERRA TOSIO

Provisoire donc, il fut démonté tout de suite après les jeux.

Il accueilla la Cérémonie d’Ouverture, mais aucune épreuves sportives.

.

Les seuls témoins de l’existence de cette architecture spectaculaire sont les ouvriers du chantier, la population Grenobloise ainsi que les spectateurs qui ont eu la chance d’assister à la cérémonie d’ouverture sans oublier les millions de téléspectateurs ébahis devant leur poste de télévision.

.

Aujourd’hui, grace à la magie des images d’archives proposées, et diffusées par l’INA (Institut National de l’Audiovisuel) ainsi que par les films de Jack LESAGE « Neiges de Grenoble » et de Claude LELOUCH « 13 jours en France », nous pouvons admirer le Stade et s’émouvoir devant la cérémonie d’ouverture.

.

Situation Stratégique, situé sur l’actuel Galerie Arlequin (Quartier de la Villeneuve, construit au début des années 70), le Stade fut implanté sur l’ancien site de l’aéroport Grenoble-Mermoz dans le prolongement de l’avenue Marcellin Berthelot à proximité du Centre de Presse Malherbes, du Village Olympique et d’Alpexpo.

.

Caractéristiques, stade en forme de fer à cheval ou en « U »

Capacité : 60 000 à 80 000 places

Structure métallique tubulaire composé de :

* 380 km de tubes

* 400 000 boulons

* 200 000 colliers de serrage

Superficie du Stade : 60 000 m2

Superficie gradins : 21 000 m2

.

Ouvrage :

Architectes : Le Stade a été conçu par les architectes Grenoblois Bruno Pouradier-Duteil et Georges Pillon

Constructeur : Le montage du Stade fut confié à la société « Entrepose »

Durée des travaux : Le montage du Stade débuta en août 1967 et dura 6 mois

.

Le Stade Olympique a aujourd’hui disparu, mais il nous a laissé en héritage 3 éléments patrimoniaux exceptionnel, témoins majeurs de la Cérémonie d’Ouverture.

1. La Vasque Olympique embrasée par la torche porté par Alain CALMAT

2. La Torche Olympique qui reçue la flamme sacrée d’Olympie via une lampe de mineur des mines de la MURE (Isère). Torche portée par plus de 7 000 coureurs qui parcourerons plus de 7 000 km dans toutes les régions de France.

3. Le Mat Olympique d’ou fut hissé le Drapeau Olympique d’une surface de 54 m2 (9×6). Drapeau porté et hissé par les Chasseurs Alpins. Concu en aluminium sous forme de fuseau par la SISA, il fut offert par la société PECHINEY au Comité d’Organisation des J.O. de Grenoble.

.