Grenoble 1968


1 – Les chiffres des Jeux
Passeport Olympique - Berger Joseph - France - C.O.J.O. - T21 910 salariés et fonctionnaires ont été employés par le COJO en février 1968. Ils n’étaient que deux le 1er août 1964.

 —————————————————————————————————————————————-

2 500 journalistes et techniciens de la radio et de la télévision ont couvert les Jeux de Grenoble.

 —————————————————————————————————————————————-

17 700 km de câbles ont été nécessaires pour les installations de la télévision, soit trois fois la distance Paris – New York.

 —————————————————————————————————————————————-

559 artistes, techniciens, membre du personnel administratif du Groupe de Paris, musiciens de la Musique de la Garde républicaine et de la Fanfare d’Innsbruck ont assuré l’animation. [La Delphinale, Groupe Folklorique du Dauphiné, fondé en 1965, à la demande de la Ville de Grenoble et Grenoble-Animation. Présidé et animé par Madame Mireille DARTIGOLLE].

 —————————————————————————————————————————————-

550 kg, c’est le poids de la vasque inaugurale hissée au sommet de la tour par un hélicoptère et alimentée par quatre citernes de gaz de 1,75 tonne.

 —————————————————————————————————————————————-

6 500 pièces au total ont été construites pour les Jeux, soit 2 556 appartements ou chambres simples.

 —————————————————————————————————————————————-

512 logements constituant le centre de presse du quartier Malherbe ont été édifiés entre avril 1966 et octobre 1967, soit sept immeubles de huit à dix étages.

 —————————————————————————————————————————————-

572 femmes de ménages, gouvernantes et valets de chambres ont été employés pendant les Jeux.

 —————————————————————————————————————————————-

400 000 boulons, 380 km de tubes et 200 000 colliers de serrage ont été assemblés pour constituer le stade provisoire d’inauguration.

 —————————————————————————————————————————————-

2 millions de cartes postales portant l’emblème des Jeux ont été distribuées ou vendues et 300 000 enveloppes oblitérées avec le timbre premier jour.

 —————————————————————————————————————————————-

300 000 draps, 5 500 oreillers, 7 200 taies d’oreillers, 45 800 serviettes, 750 descentes de bain, 10 000 torchons ont été loués à une entreprise locale.

 —————————————————————————————————————————————-

474 000 affiches ou affichettes et 4 200 dépliants et programmes ont été édités.

 —————————————————————————————————————————————-

6 grammes d’or fin recouvraient chaque médaille d’or fabriquée en argent au titre 925/000.

 —————————————————————————————————————————————-

4 420 dossards, 50 500 fanions de jalonnement, 3 tonnes de ciment neige, 3 tonnes de sel rouge, 1 144 pelles, 400 rateaux, 55 masses, 1,468 tonne de peinture, 860 kg de fil de fer, 331 kg de clous, 3 076 bottes de paille, 50 km de barrières, 10,5 km de cordes de signalisation, 6 000 piquets de slalom ont été utilisés pour les compétitions.

 —————————————————————————————————————————————-

125 km de tuyauterie ont  assuré le refroidissement, par détente directe de l’ammoniaque, de l’anneau de vitesse de Grenoble.

 —————————————————————————————————————————————-

534 055 repas ont été servis pendant la durée des Jeux, dont 39 000 aux athlètes et 50 000 aux journalistes, ainsi que 27 000 repas froids dans les stations.

 —————————————————————————————————————————————-

20 000 entrées payantes et 5 000 invitations ont été vendues ou distribuées pour les spectacles de l’Olympic Music-Hall, installé dans le centre ville. [Entre champions de toutes les catégories sportives, la compétition permet tous les quatre ans de décerner les couronnes olympiques. Entre les champions de la chanson, la compétition est impitoyablement quotidienne, mais l’occasion des Jeux de Grenoble a imposé une véritable « trêve olympique ». En effet, les plus grands noms du music-hall vont se succéder tous les soirs sous ce chapiteau sans aucune arrière pensée de concurrence, puisque pour la chanson comme pour le sport, ce sont les meilleurs qui ont été sélectionnés. C’est pourquoi nous pouvons affirmer que les vrais « perdants » des Jeux seront ceux qui n’auront pas pu assister aux spectacles de ces rendez-vous exceptionnels du Music-Hall]. Lucien MORISSE Directeur artistique Europe 1 en 1968.

 —————————————————————————————————————————————-

345 126 places ont été vendues pour les épreuves sportives, pour une recette de 5 650 220 francs.

 —————————————————————————————————————————————-

45 951 billets gratuits ont été utilisés pour les épreuves en sites ouverts, ainsi que 3 173 places au stade de glace et 500 à la patinoire par manifestation.

 —————————————————————————————————————————————-

70 576 cartes d’invitations ont été distribuées aux différentes personnalités (officiels, politiques, responsables sportifs…). Les invitations les plus recherchées concernaient les cérémonies d’ouverture et de clôture, les épreuves de patinage artistique, le saut à Saint-Nizier, les matches de hockey sur glace des 15 et 17 février (opposant en match de qualification puis en finale l’URSS et la Tchécoslovaquie), le slalom hommes et les ballets de Maurice Béjart…

 

Sources : Xes Jeux Olympiques d’hiver – Rapport préliminaire, Comité d’Organisation des Xes Jeux Olympiques d’Hiver de Grenoble 1967.
En francs constants, 1 franc 1968 équivaudrait à 5,60 francs 1998. (1 €uro = 6,55957 francs 1998).